Histoire de Résidences funéraires Mongeau

Lorsque Victor J. Mongeau a ouvert sa maison funéraire en 1920, sur la rue Girouard, à Saint-Hyacinthe, la coutume voulait que les défunts soient exposés à la maison avant d'être portés en terre. Pour établir sa crédibilité et étendre sa renommée au-delà de la ville et du comté, le fondateur a misé sur un service à la clientèle exceptionnel afin de vraiment supporter les familles endeuillées.

À son décès en 1932, c'est son fils, René J. Mongeau, qui prendra la relève. Durant la même période, des changements s'opèrent dans les coutumes funéraires. Peu à peu, l'exposition des corps s'effectue dans les salons funéraires. René J. Mongeau saura saisir l'occasion et développer les services aux familles en conséquence. Sous sa direction, l'entreprise connaîtra une belle progression.

À sa retraite, en 1964, René J. Mongeau vend son entreprise à Robert Boutin, embaumeur de profession depuis 17 années à Montréal. L'entreprise RÉSIDENCES FUNÉRAIRES MONGEAU conserve le nom et la tradition familiale, soucieuse d'apporter le réconfort aux familles. Elle sera d'ailleurs l'une des premières entreprises au Québec à proposer un contrat funéraire qui tient compte des services utilisés.

En 1984, son fils Denis prendra la relève. C’est sous sa direction que l’entreprise s’étendra à Saint-Pie-de-Bagot en 1985, puis, afin de pouvoir proposer une gamme de services et de programmes plus diversifiés, il joindra le Réseau Dignité, en 1996

Nous joindre

Par courriel

450-774-8000

Cliquez ici pour obtenir les directives routières de cette succursale.

Dossier de planification personnelle Réseau Dignité

Consignez vos choix pour vos arrangements funéraires et vos informations de succession et personnelles importantes.


Event Calendar

Join us at our upcoming events, or call for more information.

Lc:#3151